CALDER, BURY : à l’image du monde

…ET SI NOTRE MONDE ETAIT UNE FONTAINE DE
BURY OU UN MOBILE DE CALDER!

Notre monde est un enchevêtrement de systèmes en équilibre en cascade.

CALDER, BURY : à l'image du monde bury-fontaine-vence
La lecture que l’on peut en faire en partant du global vers le détail

mobile-calder1

ou au contraire, voir l’influence du plus petit équilibre sur les systèmes voisins
Le première lecture est celle de l’énergie que la terre reçoit du soleil : une partie est transformée et stockée par la végétation, une partie est emmagasinée par le sol et les océans le surplus est renvoyé dans l’espace durant la nuit.
L’apport d’énergie n’étant pas uniforme, un système d’équilibrage se met en route via les masses mobiles : l’air etl’eau qui déterminent les climats. Les cycles de l’eau et de l’air créent des conditions plus ou moins favorables pour de développement de la végétation qui va à son tour infuencer le climat par un effet modérateur des variations de température, de l’hygrométrie et transformation du CO2,
La couverture végétale va permettre au monde animal d’y trouver sa place. Des synergies vont s’instaurer aux gré des hasards de l’évolution. Des équilibres vont s’installer entre les espèces, précaires, changeant selon les aléas des conditions de vie (sècheresses, incendies, épidémies…) mais selon un
mécanisme relativement simple d’équilibres binaires successifs (se nourrir ou disparaître).
Si on continue le rapprochement avec un mobile de Calder ou une fontaine de Bury, on descend vers des entités de plus en plus petites jusqu’à la plus petite entité animale ou végétale. Les choses se compliquent lorsque l’on aborde la place de l’homme dans cette structure. Il est devenu un intervenant extérieurqui modifie les équilibres oubliant qu’il est un des éléments au bas de ce mobile au même titre qu’un rat ou une sardine.
La caractéristique de l’espèce humaine est, depuis sa sédentarisation, de modifier directement et volontairement son environnement. De par son nombre et ses capacités, l’impact a été relativement faible jusqu’à la révolution industrielle.
Depuis 2 siècles, la population mondiale a pratiquement décuplé, et les moyens technologiques ont explosé rompant tous leséquilibres et augmentant le poids de l’humanité sur la structure planétaire.  Les liens entre les différents niveaux de la sculpture sont les points faibles ils sont au bord de la rupture qui entraînera une grande partie du monde vivant vers la disparition, comme un pommier trop chargé en fruits la branche
casse mais l’arbre survit.

Changetonmonde |
C'est LE REVE |
ATELIER RELAIS DU TARN ET G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Inegaliteshommefemmepub
| Salmasoleil
| Levelodelou